En 1780, l'Hermione, frégate de 32 canons, quitte Rochefort où elle a été construite, pour Boston. A son bord, le tout jeune La Fayette (il a alors 23 ans) part prêter main-forte aux indépendantistes américains.

En 1997, soit plus de 200 ans plus tard, s'engage à Rochefort la reconstruction de l'Hermione.
Tout commence par un constat simple : si Rochefort fut pendant deux siècle un arsenal important, on ne trouve dans les années 1990 aucun navire sur place. En 1992, l'association "Hermione La Fayette" est créée et se fixe pour objectif de reconstruire la frégate.

Pour les initiateurs de ce projet, ce bateau rapide de 44 mètres de coque pour environs 2 000 tonnes, et qui participa à l'indépendance, symbolise "une grande aventure de solidarité entre les peuples". Le 4 juillet 1997, le jour de l'indépendance américaine, le chantier est ouvert au public, qui peut suivre au fil des ans l'évolution des travaux.

Charpentiers, forgerons, tonneliers..., environs 25 personnes travaillent en permanence à la construction de la frégate.

La fin du chantier est prévue pour la fin de la décénnie. Alors, l'Hermione repartira sur les traces de La Fayette, pour un voyage aller et retour vers les Etats-Unis. Ensuite, elle reviendra à Rochefort où l'on pourra la visiter.

Pour en savoir plus, je vous met le lien du site officiel.


Je suis aller la voir au tout début de sa construction. Ils en étaient à la coque. Et j'avoue que j'aimerai y retourner maintenant que l'on arrive à la fin du chantier (ou presque). C'est assez incroyable de les voir travailler et de regarder ce monstre se monter.

Allez, mousaillons, une petite tournée d'inspection